Sortie Brochet dans le 44

Première session 2020 de pêche du brochet dans le 44

Après les fêtes de fin d’année, nous sommes le 03 Janvier 2021 et je pars prospecter un étang pour sortie pêche du brochet dans le 44 où, selon les informations récoltées, la population de brochet est intéressante.

Les conditions de pêche

Les eaux ne sont pas froides pour la saison, entre 8 et 9°C, légèrement teintées après les pluies. L’étang fait à peu près 3 hectares avec des plages de bordures relativement longues, un cassant très lent d’une quinzaine de mètres en rive gauche et d’une vingtaine de mètres en rive droite. Le centre de l’étang paraît profond de 5 à 6 mètres avec des fonds pierreux et des parties vaseuses. Aujourd’hui, le vent est fort et tournant de sud-ouest à ouest, la météo changeante entre courte éclaircie et petite averse de pluie. Les conditions sont plutôt bonnes.

La partie de pêche du brochet dans le 44 commence

Avec les conditions de météo changeante je commence à prospecter le cassant des bordures avec un swim-jig en coloris chartreux. J’essaie plusieurs animations, de petites tractions sur le fond, du stop and go, du linéaire avec et sans pause, rien n’y fait. Je passe au cranck pour brasser un peu plus d’eau sur des coloris flashy et naturels, mais toujours rien. Je décide alors de passer sur un shad à palette en prospectant du pied de la bordure jusqu’au cassant. Après une dizaine de lancers, j’aperçois un beau brochet suivre le leurre jusqu’au float. Apparemment les poissons réagissent bien au palette. J’insiste avec quelques lancers sur le spot avec le même leurre, sans succès. Je me dis que, si le poisson a suivi le leurre sur plusieurs mètres, il est sûrement encore actif. Il a bougé dans une profondeur inférieure à 2 mètres et est monté jusqu’en surface pour suivre le leurre. Je passe sur un popper pour l’agresser un peu, mais sans résultat.

La stratégie se met en place

Le vent se lève, les vaguelettes se forment de plus en plus, des conditions idéales pour sortir un buster. Premier lancer, première attaque, mais le brochet se décroche en faisant un gros remous en surface. Le leurre a l’air adapté aux conditions. Je décide de m’éloigner un peu de la berge pour faire de grandes diagonales en longeant le cassant. Les résultats ne tardent pas à arriver, une belle mémère de 90+ dans l’épuisette.

Poutrelle du 44 dans l'épuisette
Poutrelle du 44 dans l’épuisette avant d’être relâchée

Ça fait plaisir de pêcher le brochet dans le 44, une belle attaque, un beau combat et une belle robe pour cette belle femelle brochet du 44.

On continue dans les mêmes configurations, en longeant le cassant. Après une cinquantaine de mètres, je pique un deuxième poisson, toujours au buster. Plus petit mais une attaque aussi violente que la première. Je continue au buster pendant quelques minutes

On affine la stratégie

Alors que le vent se calme, je décide de repasser sur le shad à palette qui avait déclenché le premier poisson sur la bordure. Je continue à longer le cassant en faisant du linéaire juste au-dessus du fond. Dans les dix premiers lancers, je sens un blocage à la descente, j’applique un ferrage ample vers le haut, c’est pendu ! c’est pas très gros, ça monte en surface sans grande défense avant de partir en chandelle. Une belle chandelle où il a réussi à se retourner sur lui-même et à se décrocher. Le vent est toujours calme et le soleil pointe son nez, j’arrive sur une zone d’arbres morts au fond de l’eau et affleurant à la surface, je passe sur un shad à palette mais en montage texan pour prospecter toutes couches d’eau. Au premier passage, en sortant de l’arbre, un brochet se saisit du leurre, ferrage et hop dans l’épuisette. Le leurre est coffré par un brochet d’un peu plus de 60 cm, à croire que le choix était judicieux.

Brochet du 44
Brochet de 60 cm

La pêche du jour

Après un peu plus de deux heures de pêche, deux vibrations ressortent du lot. Le buster dans les phases de vent fort et le shad à palette pendant les accalmies. Pour le buster, je passerai successivement sur un Baby Buster Jerk en coloris naturel assez clair pour prospecter les bordures et les débuts de cassant. Un Salmo Slidder en coloris flachy sur les zones plus profondes. Pour les shad à palette, j’ai utilisé différentes caudales sur des grammages assez légers en taille 5”.

Résultat de l’après-midi, avec 2 ratés et un décroché, 5 brochets sortis, dont une belle mémère de 90+, 3 poissons entre 60 et 65 cm et un beau nerveux de 75 cm qui me fera le plus beau combat du jour. Malgré une météo très changeante, le choix des leurres m’a permis de m’adapter et de prendre du plaisir avec de jolis poissons à la clef.

Relâchez vos rêves, vous les reprendrez encore plus beaux !!

Remise à l’eau d’une poutrelle

Sur cette remise à l’eau, je valide ce plan d’eau, facile à pêcher qui me servira de spot pour des initiations et sorties float-tube. A bientôt au bord de l’eau à la pêche du brochet dans le 44.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.