Le matériel pour la pêche au leurre

Cet article n’aborde pas la technique mais une interprétation de la partie matériel. Pour débuter la pêche au leurre il est important d’adapter son matériel en commençant par l’adéquation : canne-moulinet et type de leurres. Connaître son matériel, comment bien le choisir et bien l’équilibrer.

La puissance d’une canne

Elle représente la plage de poids des leurres à utiliser sur lesquels vous aurez de bonnes sensations afin d’exploiter au mieux, la précision et la distance. Attention, d’une marque à l’autre, les intitulés peuvent varier ainsi que les créneaux de puissance. Ils sont exprimés en gramme ou en Oz ( 1 Oz = 28,35 gr) pour les cannes à leurre et en Lbs pour les cannes à carpes par exemple.

UL : recherche de la truite, du chevesne et de la perche. Avec des leurres durs, souples et métalliques entre 0,5 et 5 grammes.(1/32 à 1/8)

L : recherche de la truite, du chevesne et de la perche. On commence à approcher les leurres pour le sandre, entre 2 et 7 grammes.(1/16 à 1/4)

ML : Quasiment toutes les espèces en pêchant avec des leurres entre 5 et 14 grammes. (1/8 à 1/2)

M : Toutes espèces avec des leurres entre 7 et 21 grammes. (3/16 à 3/4)

MH : Recherche du brochet mais également du sandre quand il faut pêcher lourd. Leurres entre 10 et 30 grammes. (1/4 à 1)

H : Principalement utilisé pour le brochet mais on peut sérieusement commencer à prospecter et chercher le silure avec des leurres entre 15 et 50 grammes. (3/8 à 1 1/2)

XH : Canne pour le brochet pour des leurres entre 20 et 80 gr (3/4 à 2 1/2).

XXH : Canne pour le brochet en Big Bait pour des leurres entre 30 à 150 gr (1 à 5 1/2).

A ne pas confondre avec la réserve de puissance d’une canne qui elle servira lors des combats.

Silure pris sur canne M
Silure de Sèvre pris sur canne M

L’action de la canne

Dans les plages de puissance vous trouverez également différentes actions dues aux matériaux et méthodes utilisés pour la fabrication des blanks :

Extra Fast / Fast / Moderate Fast / Slow, pour les plus courantes.

Shéma des actions de canne
Schéma des actions de canne

Plus l’action est rapide, plus l’action se passe au niveau de la pointe de la canne. La rigidité permet un résonnement de ce qui se passe au bout de votre ligne sur le Blank. A utiliser avec des leurres souples par exemple en verticale et en linéaire.

A contrario plus l’action est lente, plus l’action se repartit sur la longueur du blank. Il amortit le résonnement. En exemple, les cannes semi-paraboliques repartissent l’action sur les 2/3 de la canne, souvent utilisé sur la truite pour éviter des décrochés.

Les cannes souples, Modérate ou Modérate Fast sont couramment utilisées sur des leurres qui tirent sur la canne, Cranck, Spinner,…

Les intermédiaires, Modérate Fast et Fast sont utilisé sur des Jerk. La rigidité permet de bien animer les leurres, la souplesse permet d’une part de bonnes performances au lancer et d’autre part d’atténuer les vibrations des leurres dans le poignet.

Le Blank

Une multitude de choix pour de multiples applications. La qualité du carbone (C) utilisé influe sur la résonnance et le poids. Les Blank HM (haut module) sont fabriqués avec les meilleurs carbones (50 M PSI). Ils sont très résonants mais très fragiles aux impacts. Les IM (module intermédiaire) (35 M PSI) moins résonants mais plus polyvalents et les SM (<35 M PSI), moins résonants mais qui feront parfaitement le travail dans des milieux encombrés.

Les autres variables sont le Scrim, les résines et la géométrie des blank.

Le Scrim ou le canevas = l’âme intérieure du blank, en carbone dans les modèles haut de gamme, absent dans le très haut de gamme et souvent en fibre sur les entrées de gamme ou produits spécifiques.

Les résines, selon la qualité et la quantité utilisées sur le blank, les qualités intrinsèques de ce dernier seront modifiées.

Une fois la partie des matériaux passée, les différences se feront sur les méthodes de tissage des nappes de carbone, la pression appliquée pour les rouler et la géométrie donnée au blank, c’est à cela que l’on doit la réserve de puissance, la puissance et l’action.

Spinning ou Casting

Les moulinets Spinning

Ou tambour fixe sont les plus utilisés sur le territoire. Muni d’une bobine, d’une manivelle, d’un frein (avant ou arrière) et pour la plupart d’un anti-retour, ils sont simples d’utilisation et permettent des lancers à grande distance sans connaissance particulière.

Les moulinets Casting

Ou tambour tournant, moins connu que les Spinning, ils nous viennent des USA. Muni d’une bobine, d’une manivelle souvent double, d’un frein de bobine, un frein de combat et pour la plupart un frein magnétique. Plus difficile à utiliser pour les néophytes, il permet un contrôle beaucoup plus aisé de la distance et de la discrétion des posés.

Mes préférences

Clairement, même si une canne par espèce de poisson pourrait suffire, j’avoue essayer d’adapter mon matériel au poisson, à la technique et au milieu où je vais pratiquer.

Du bord, j’utilise des cannes entre 2m20 et 2m40 pour atteindre de longues distances de lancer et avoir un bras de levier suffisant au ferrage. Dans des milieux encombrés, une canne de 2m est mieux adaptée.

En float-tube, j’affectionne des cannes plutôt courtes, entre 1m80 et 2m10 avec un talon court. Le talon peut être gênant dans l’embarcation pour lancer dans toutes les positions.

En bateau, le choix est libre de 1m80 à 1m90 pour les pêches légères et la verticale jusqu’à 2m40 pour une bonne canne Big Bait.

Concernant les actions, j’utilise des cannes d’action rapide (Fast) pour les leurres souples avec de la tresse, voire très rapide pour de la verticale. Des cannes plus molles pour le Jerk et le Top water, toujours en tresse et encore plus molle pour les Crancks et les spinners. L’utilisation de nylon n’est pas à proscrire, il permet d’amortir les vibrations du leurre dans le poignet.

Pour les moulinets, mon choix se porte sur le Spinning pour les pêches légères de l’UL à M et sur les pêches de distance.

Sur des pêches lourdes, à partir 40-50gr, sur les pêches de précision et celles où les leurres tirent dans la canne (Cranck, spinner,…), je privilégie le casting.

Pour les pêches de poids intermédiaire, les deux me vont mais je privilégierai l’action de la canne plus que le type de moulinet.

Pour finir

Certains font le choix d’une canne et de son action par une préférence personnelle, la recherche d’une polyvalence. Les actions de cannes influent sur l’efficacité et le confort d’animation des leurres. D’une marque à l’autre, il y a des différences. Dans les grandes lignes, si vous choisissez une puissance avec une action déterminée adaptée à votre technique, vous ne devriez pas être déçu. Le mieux reste de l’essayer avant d’acheter.

Pour finir, l’important c’est l’équilibrage de vos combos (canne/moulinet). L’idéal est d’avoir l’ensemble parallèle au sol en le maintenant d’un doigt au niveau de la position de pêche, entre le moulinet et l’avant de la poignée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.